Brioche tourbillon

Envie d'une petite brioche pour le jour de Noël, on a fait la fête le soir du réveillon, et on n'a pas forcément envie d'aller chercher les croissants ... Préparez donc votre brioche la veille, pendant les préparatifs de Noël pourquoi pas, la brioche prend du temps pour lever mais n'occupe pas beaucoup les mains et le résultat vaut vraiment le coup.
J'ai fait cette brioche avec ma recette de brioche classique mais le façonnage est un peu plus original. Elle est très légère et très bonne. Joyeux Noël !!!

 Ingrédients

  • 300 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 3 petits œufs
  • 1 sachet de levure de boulanger
  • 3 c à s de lait
  • 2 c à s d’eau tiède
  • 2 c à s bombées de sucre
  • 1 c à c de sel
  • 20 g de beurre fondu
  • 4-5 càs de sucre muscovado (sucre de canne complet), à défaut du sucre de canne roux ou de la cassonade feront très bien l'affaire
  • Dans le bol du robot muni du crochet pétrisseur, versez la farine, la levure, l’eau et le lait. Mélangez le tout.
  • Incorporez le sucre, le sel et les œufs légèrement battus et pétrir pour obtenir une pâte homogène (environ 5 min).
  • Ajoutez le beurre ramolli en plusieurs fois tout en continuant à pétrir. Le beurre doit être mou mais pas fondu, si on a oublié de le sortir du réfrigérateur, le passer quelques secondes au micro-ondes.
  • Continuez à pétrir jusqu’à ce que la pâte se détache des parois du bol du robot et devienne élastique. Il faut compter une dizaine de minutes de pétrissage.
  • Rassemblez la pâte en boule au milieu du bol et le recouvrir d’un linge ou d’un fil plastique.
  • Laissez lever jusqu'à la pâte ait au moins doublé de volume.
  • Cette première pousse est assez longue, il faut compter plus ou moins deux heures ou si comme moi, vous avez la chance d’avoir un four qui possède un programme «étuve» qui maintient une chaleur constante à 40°C, vous pouvez réduire ce temps de pousse à environ 1h30.
  • Une fois que la pâte a doublé de volume, la sortir du bol et déposer sur un plan de travail fariné. 
  • Étalez la pâte en un grand rectangle (environ 30 sur 40 cm).
  • Étalez le beurre fondu au pinceau sur la pâte et saupoudrez avec le sucre muscovado.
  • Roulez ensuite le rectangle de pâte sur lui même assez serré de manière à obtenir un long boudin (de 40 cm de long).
  • Coupez le boudin de pâte en deux dans le sens de la longueur. Allez-y doucement pour ne pas casser complètement les deux long demi-boudins.
  • Enroulez les demi-boudins l'un à la suite de l'autre dans un moule à charnière graissé et muni de papier sulfurisé. S'il vous reste un peu de beurre fondu, badigeonnez-en le dessus de la brioche
  • Laissez à nouveau lever la pâte jusqu’à ce qu’elle double à nouveau de volume et remplisse complètement le moule, soit environ 1h30 (entre 45 min et 1h à 40°C).
  • Une fois que la brioche est assez gonflée, la cuire à 160°C pendant 30 à 35 min (départ du four à froid, la pâte va encore pousser un peu).
  • Pour vérifier la cuisson, plantez une brochette en bois, celle-ci doit ressortir sèche. Si ce n’est pas le cas, laisser la brioche quelques minutes de plus dans le four.
  • Laissez refroidir, poudrez de sucre glace au moment de servir 

Biscuits au citron et cream cheese

Dans ma quête de recettes pour des cadeaux gourmands pour cette fin d’année, j’ai craqué complètement sur ces sablés découverts sur le blog de Clémentine cuisine.
Un petit biscuit à la fois croquant et fondant, délicieux … il ne manque plus qu’à en tremper les extrémités dans du chocolat fondu et … vous voyez ce que je veux dire ?



Ingrédients :
  • 420 g de farine 
  • ½ càc de bicarbonate de soude 
  • ¾ càc de sel 
  • 230 g de beurre mou 
  • 90 g de cream cheese 
  • 200 g de sucre en poudre 
  • 1 gros œuf 
  • 10 gouttes d’huile essentielle de citron (ou le jus et le zeste d’un citron non traité) 
  • Mélangez la farine, le bicarbonate et sel dans un récipient. 
  • Battre ensemble au robot le cream cheese et le beurre mou jusqu’à ce que le mélange soit crémeux. 
  • Ajoutez-y ensuite le sucre et battre jusqu’à ce que le mélange soit homogène. 
  • Incorporez ensuite l’œuf et les gouttes d’huile essentielle. 
  • Terminez en ajoutant le mélange avec la farine jusqu’à ce que tout soit bien incorporé. 
  • Préchauffez le four à 190°C. 
  • Versez la pâte obtenue dans une poche à douille munie d’une grosse douille cannelée et pochez cette pâte sur des plaques à pâtisserie couvertes de papier sulfurisé (j’en ai fait 3). 
  • Vous pouvez faire les formes que vous souhaitez, j’ai préféré rester simple en pochant de simples bâtonnets. 
  • Attention, la crème est plutôt épaisse en principe et donc les biscuits sont assez difficiles à pocher – c’est plutôt « physique » … n’hésitez pas à laisser reposer la poche quelques minutes à température ambiante, la crème devrait ramollir et le pochage s’en verra facilité. 
  • Veillez cependant à bien espacer les biscuits qui vont gonfler en cuisant. 
  • Essayez autant que possible d’être régulier dans votre pochage car si vous avez des plaques garnies de petits et de grands biscuits, la cuisson ne pourra être homogène. 
  • Enfournez pendant minimum 10 minutes, jusqu’à ce que le dessous et les côtés soient bien dorés mais n’hésitez pas à les laisser un peu plus longtemps si nécessaire. Le temps de cuisson dépend de la taille et de la forme du biscuit … j’ai laissé les miens environ 20 minutes.

Sablés aux noisettes

Voici de délicieux petits sablés (très sablés) au bon goût de noisette. J’ai trouvé cette recette sur le blog du "Bistro de Jenna".
Une petite douceur idéale pour la confection de vos cadeaux gourmands.



Ingrédients :

  • 280 g de farine
  • 125 g de sucre roux
  • 1 pincée de sel
  • 2 jaunes d’œufs
  • 50 g d’amandes en poudre
  • 100 g de noisettes grossièrement concassées
  • 250 g de beurre



  • Travaillez le beurre mou et le sucre dans le bol du robot.
  • Ajoutez-y la pincée de sel.
  • Le mélange doit être bien mousseux, ajoutez-y alors les jaunes d’œufs et lorsqu’ils sont bien incorporés, ajoutez-y la farine petit à petit.
  • Ajoutez enfin la poudre d’amande et les noisettes concassées.
  • Formez une boule avec la pâte obtenue et filmez-la dans un film alimentaire.
  • Laissez reposer au frigo au moins deux heures.
  • Préchauffez le four à 180°C.
  • Etalez la pâte au rouleau à pâtisserie sur un plan de travail généreusement fariné.
  • Découpez les sablés à l’aide d’un emporte-pièce jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte (les biscuits étant très friables, choisissez une forme simple et plutôt petite).
  • Posez les sablés sur des plaques couvertes de papier sulfurisé.
  • Laissez cuire environ 10 minutes. 

Fudge chocolat très macadamiam

Ça faisait déjà un bon moment que différentes recettes de fudge circulant sur la blogosphère me faisaient saliver. Quelle belle occasion à l’approche des fêtes de réaliser cette belle gourmandise pour en garnir mes cadeaux gourmands.
Vous pouvez faire votre fudge avec les fruits secs de votre choix mais pour cette fois, j’ai choisi les noix de macadamia.
Je me suis inspirée de la recette trouvée sur le blog de "On dîne chez Nanou"
J’ai légèrement augmenté les quantité, non pas parce que nous sommes gourmands à la maison (enfin si nous le sommes) mais parce que les quantités initiales étaient prévues pour un moule carré de 20 x 20 cm et que le seul moule utilisable pour moi est un moule rectangulaire un peu plus grand, donc pour être certaine d’avoir une épaisseur suffisante …
 


Ingrédients :

  • 450 g de chocolat noir en pastilles
  • 390 g de lait concentré sucré
  • 15 g de beurre
  • 120 g de noix de macadamia (torréfiées au four)

  • Faites chauffer le lait concentré et le beurre au bain-marie.
  • Ajoutez-y le chocolat en 3 fois en mélangeant jusqu’à complète incorporation entre chaque ajout.
  • Laissez cuire 5 minutes à feu doux sans cesser de mélanger jusqu’à ce que la préparation épaississe.
  • Retirez du feu et ajoutez les noix de macadamia.
  • Versez dans votre moule recouvert de papier sulfurisé ou de film alimentaire et lissez bien la surface avec une spatule.
  • Laissez reposer et durcir la nuit au frais.
  • Le lendemain, coupez le fudge avec un bon couteau pour en faire de belles bouchées. 

Gelée de pomme aux épices de Noël

Ça faisait belle lurette que j’avais envie de tenter une gelée de pomme. Premièrement parce que j’adore les pommes mais aussi parce que l’on peut aromatiser cette gelée de pleins de façons différentes. En cette période de fête, c’est donc tout naturellement que j’ai opté pour cette recette de gelée de pomme aux épices de Noël pour se mettre dans l’ambiance et aussi peut-être pour préparer un peu les cadeaux gourmands de fin d’année.
La pomme étant un fruit qui contient naturellement beaucoup de pectine (dixit Jean-Claude), il ne faut en principe pas ajouter de gélifiant. Je ne sais pour quelle raison ma gelée n’a pas pris, je l’ai donc reversée dans ma casserole et réchauffée mais elle ne voulait toujours pas gélifier et comme je ne voulais pas la cuire trop longtemps non plus, j’y ai ajouté 2 g (1 sachet) d’agar-agar et j’ai obtenu une texture parfaite. J’ai gardé un peu de ma « confiture » non gélifiée pour en faire un délicieux sirop de pomme aux épices qui accompagnera agréablement des crêpes tel un sirop d’érable ou même simplement dilué dans un verre d’eau.
 


Ingrédients :

  • 2 kg de pommes non traitées
  • 800 g de sucre par litre de jus obtenu
  • 1 jus de citron
  • 1 étoile de badiane
  • 1 bâton de cannelle
  • 4-5 capsules de cardamome
  • 1 gousse de vanille
  • Lavez soigneusement les pommes, ôtez les queues et coupez les en quatre en laissant la peau et le trognon.
  • Placez les pommes dans une grande casserole et ajoutez les épices (badiane, cannelle, cardamome et vanille) puis couvrez d’eau à hauteur.
  • Portez à ébullition pendant 20 minutes.
  • Versez le contenu de la casserole dans une étamine (posée dans une passoire) placée au dessus d’un grand saladier et laissez égoutter (toute la nuit).
  • Le lendemain, récoltez le jus obtenu, mesurez-le et ajoutez-y le sucre (800 g de sucre par litre de jus … à vos calculettes).
  • Ajoutez le jus de citron et portez à ébullition pendant 10 minutes.
  • Plongez le thermomètre à confiture et stoppez la cuisson quand la température atteint 105°C (sinon en versant une goutte de confiture bouillante sur une assiette froide, celle-ci doit former une boule et gélifier presque instantanément).
  • Une fois la confiture cuite, versez-la dans les pots propres et secs. Fermez les pots et retournez-les jusqu’à complet refroidissement.
 

Pâte à tartiner au spéculoos

Une fois de plus, voici une recette de pâte à tartiner. Je vous avais déjà dit que j'avais de grands fan de pâte à tartiner au chocolat mais la pâte de spéculoos est bien appréciée aussi. Alors quand j'ai vu cette recette sur le blog "La boîte à gâteau", je me suis dit qu'il fallait l'essayer d'autant que cette pâte à tartiner est une recette de chez Dandoy qui est comme qui dirait un peu une "institution" ici à Bruxelles. Et puis cette pâte à tartiner est faite au départ de jus de pomme, ça change du lait condensé.

Ingrédients
  • 20 cl de jus de pomme
  • 115 gr de sucre blanc
  • 35 gr de cassonade blonde 
  • 175 gr de spéculoos (des spéculoos maison, c'est encore mieux - vous trouverez une recette de délicieux spéculoos à l'épautre et muscovado ici)
  • 75 gr de beurre
  • 1 gr de cannelle
  • 1 pincée de mélange d'épices à spéculoos1 pincée de vanille en poudre
  • Réduire les spéculoos en poudre fine à l'aide d'un mixeur ou d'un mortier. 
  • Verser dans une casserole en inox le jus de pomme, le sucre blanc, la cassonade, les épices à spéculoos et la vanille puis porter à petite ébullition jusqu'à l'obtention d'un sirop léger . 
  • Ajouter ensuite le spéculoos réduit en poudre et faire cuire sur feux doux en remuant constamment jusqu'à l'obtention d'une pâte souple. 
  • Retirer la casserole du feu et ajouter progressivement le beurre coupé en morceaux tout en remuant constamment pour rendre la pâte onctueuse et bien homogène. 
  • Verser la pâte dans un pot, laisser refroidir puis refermer et conserver au réfrigérateur (2 à 3°) une dizaine de jours



Pain d'épices

Aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais vraiment apprécié le pain d'épice. Je me rappelle avoir goûté à deux ou trois reprises étant enfant et vraiment je n'aimais pas. Puis ils m'ont donné envie avec leur émission "Le meilleur pâtissier" et je me suis dit que je devais essayer d'en faire moi-même puisque rien ne vaut le "fait-maison" ... et ce fut une révélation ... j'ai adoré ce pain d'épice. Je l'ai bien chargé en orange (merci l'huile essentielle) et il est super moelleux grâce au miel. Une vraie réussite, et super facile à réaliser. Une bonne idée pour des petits cadeaux gourmands. J'ai trouvé cette recette chez DollyJessy et j'y ai ajouté cette touche d'orange supplémentaire qui m'a fait craquer.



Ingrédients:
  • 250g de farine
  • 200 g de miel de fleur d'oranger
  • 100 g de beurre doux
  • 100 g de sucre roux
  • 2 càc de mélange pour spéculoos (idéalement pour pain d'épice mais je n'en avais pas et c'est à peu près le même mélange) - ou uniquement de la cannelle
  • 10 cl de lait
  • 5 cl de jus d’orange
  • 10 gouttes d'huile essentielle d'orange (facultatif mais bien utile pour renforcer le goût d'orange)
  • 2 càc de bicarbonate de soude
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • Pour le glaçage: 1/2 blanc d’œuf et du sucre glace


  • Préchauffer le four à 160°C.
  • Faites fondre le miel et le beurre dans une casserole, ajoutez-y le lait et le jus d’orange.
  • J'ai ajouté une dizaine de gouttes d'huile essentielle d'orange dans le beurre fondu pour qu'elle se mélange bien (attention ne pas faire chauffer l'huile essentielle sous peine de la voir perdre une bonne partie de son arôme)
  • Mélangez tous les ingrédients secs dans le bol du robot (farine tamisée, sucre, bicarbonate de soude et épices).
  • Versez le contenu de la casserole sur les ingrédients secs à petite vitesse jusqu'à obtenir un mélange homogène.
  • Versez la pâte dans un moule beurré et fariné et enfourner pour 45/50 minutes (la pointe d’un couteau doit ressortir sèche du gâteau).
  • Laissez refroidir le pain d'épices complètement. 


  • Préparez le glaçage en mélangeant dans un bol un demi blanc d’œuf avec du sucre glace, la quantité de sucre glace dépend de la quantité de blanc d’œuf, le tout est d'obtenir un mélange bien crémeux, un peu épais mais pas trop, il faut que le glaçage habille bien le pain d'épice sans que l'on y voit de traces mais pas trop liquide non plus pour qu'il ne dégouline pas complètement du gâteau. Ajoutez donc le sucre glace petit à petit jusqu'à obtenir la bonne consistance.
  • Posez le pain d'épice sur une grille et nappez de glaçage.
  • Décorez éventuellement votre pain d'épice, ici j'ai utilisé des écorces d'orange confites et des pistaches concassées mais c'est totalement facultatif.
  • Laissez durcir le glaçage (le temps de séchage dépend aussi de la texture du glaçage) - après environ 1 heure, le glaçage est déjà un peu solidifié mais pas complètement, il permet de faire de jolies tranches quand il sera complètement sec, il aura tendance à se casser lorsqu'on coupe le pain d'épice